Couture, Entreprendre, Interview de créateurs
2 commentaires

Interview de Petit Patron – « La couture permet de s’approprier à 100% un patron et ainsi de se rendre unique »

Cette interview a été réalisée pour la journée des droits des femmes, nous avons donc orienté nos questions de manière à mettre en lumière l’entrepreneuriat féminin et permettre à nos créatrices de s’exprimer sur le féminisme.

Retrouvez le profil créatrice de Petit Patron par ici

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots : votre parcours, vos débuts, votre évolution en tant que créatrice…

Hello, je suis Margaux Faes, styliste-modéliste de formation. Après avoir étudié ce double métier durant 3 ans, j’ai travaillé dans le milieu de la mode et rapidement j’ai eu envie de m’en éloigner pour me consacrer d’abord à mon blog Couture Débutant puis à ma marque de patrons de couture Petit Patron. Je couds depuis l’âge de 7 ans. J’ai tout de suite adoré ça et c’était donc une évidence pour moi de faire de la mode.
Il y a 4 ans, j’ai lancé mon blog car durant mes cours de couture je remarquais qu’on me posait sans arrêt les mêmes questions. Je trouvais dommage que les bases ne soient pas clairement posées. J’ai adoré et très vite ça m’a énormément occupée. Je me suis donc lancée dans un projet que j’avais en tête depuis 3 ans : lancer une marque de patrons de couture.
Une fois que je me suis lancée, je n’ai pas regretté. J’adore me lever chaque matin et aller au bureau en sachant que je vais faire ce que j’aime (bon il y a aussi l’administratif qui prend un temps fou mais tout ne peut pas être parfait). Je prends un plaisir énorme à créer les prochains patrons. Depuis 1 an, Florence m’assiste sur administratif. Nous nous sommes connues sur un groupe de couture, elle tient elle aussi un blog couture, cafeinate.com, et je suis hyper heureuse de l’avoir à mes côtés. Depuis juin, c’est Noémie Veinman qui m’a rejoint. Elle travaille avec moi sur le modélisme, le développement d’une marque prend énormément de temps et je ne pouvais plus tout faire seule. Je la connais depuis presque 10 ans, nous avons étudié ensemble et j’ai une grande confiance en elle. Je me sens chanceuse de l’avoir à mes côtés.

La couture est-elle votre activité principale ?

Oui, je me consacre à temps plein à Petit Patron et mes blogs de couture et de voyage depuis 3 ans.

Nous recueillons votre témoignage à l’occasion du 8 mars et de la journée des droits des femmes. Le féminisme, c’est quoi pour vous?

Un grand débat. Nous avons tous notre vision du féminisme et je pense que tout le monde a raison. Pour ma part, je défends sincèrement l’égalité homme-femme. Je pense qu’il n’y a pas de différence et que nous sommes tous capable de faire chaque activité existante sur cette terre. Je crois sincèrement que nous pouvons évoluer ensemble. En tant que jeune femme entrepreneuse, je constate que c’est encore difficile mais le chemin avance et c’est important de souligner cela.

Quel est le lien pour vous entre le féminisme et le monde de la mode ?

Partout où il y a des femmes, il y a du féminisme possible et à faire.

Comment la couture peut-elle faire évoluer la façon dont les femmes sont représentées, notamment au travers d’une mode différente, plus inclusive ?

Je constate que beaucoup de femmes se mettent à la couture car elles ne trouvent pas leur bonheur en magasin. Cela peut être un souci de taille ou de style. La couture permet de s’approprier à 100% un patron, de l’adapter à son corps unique et ainsi de se rendre unique et surtout se rappeler à elle même qu’elle est belle. Le monde du prêt-à-porter commence, certes doucement, mais commence à s’ouvrir et représenter toutes les femmes. La dernière campagne de Monki en est une preuve. Dans la couture, ça va plus vite car nous sommes plus nombreux à coudre pour se réapproprier le vêtement.

Une des photos faisant la promotion des patrons Marcus et Paola

Vous avez récemment été victime de censure sur Instagram, suite à la publication d’une photo sur laquelle posaient des femmes pour présenter vos nouveaux patrons lingerie. Pouvez-vous partager votre ressenti avec nous ?

Nous avons d’abord été choquées de voir une seule photo supprimée sur une série. Nous avons eu du mal à accepter cela. Je n’étais pas d’accord avec cette suppression que j’ai considéré comme injuste puisque de nombreuses photos dans le même esprit restent sur le réseau sans soucis.
A partir du moment où j’ai refusé cette décision, je me devais de la défendre. Au moment où je réponds à vos questions, je viens juste d’apprendre que la photo est revenue et Instagram m’a annoncé avoir reconnu que c’était une “erreur” de la supprimer.
Je suis profondément touchée par le soutien de ma communauté et bien plus encore. Voir des humoristes comme Tristan Lopin ou encore d’autres marques de patrons comme Vanessa Pouzet nous soutenir nous a réellement touchées. Cependant, durant plus de 5 jours nous n’avons pas dormi, rongées par cette histoire, nous avons dû gérer une déferlante de commentaires adorables comme odieux. Nous avons fait face à des critiques que nous imaginions ne jamais avoir. A l’heure où j’écris nous sommes épuisées par cette histoire. Nous sommes aussi rassurées de voir cette photo revenue, cela était primordial pour nous, nous ne comprenions pas pourquoi seule notre modèle taille 54 se voyait censuré.

Margaux dans son atelier

Qu’est-ce qui est important pour vous lorsque vous imaginez un patron qui sera destiné à être porté par une femme ?

Pour moi comme pour mon équipe, le plus important est de penser confort et style. Nous ne voulons pas dissocier les deux. Nous essayons de faire des modèles qui nous plaisent mais aussi et surtout qui soient agréables à porter. Nous sommes persuadées que lorsque nous sommes bien dans un vêtement, nous nous sentons beaux ou belles et c’est une priorité. Cela nous demande beaucoup de patience car nous faisons énormément d’essayage, en moyenne 10 par modèle avant de le finir car nous le faisons essayer toutes les 2 à 3 tailles, cela nous permet d’ajuster un peu plus au fur et à mesure de notre gradation.

Qu’est-ce qui vous met le plus au défi tous les jours, tant en tant que femme ou créatrice ?

Question terriblement difficile ! Je pense que le plus difficile est d’obtenir le respect avant, sans devoir le prouver. Quand je me présente en tant que créatrice/entrepreneuse, je sens que je vais devoir justifier ma situation pour que l’on me prenne au sérieux. Être une femme, seule, à la tête d’une entreprise est parfois difficile à concevoir pour certains. Il faut sans arrêt expliquer son histoire et prouver que, oui, je fais des patrons de couture, que c’est un métier, que j’en tire un salaire et que j’ai une équipe qui travaille avec moi.

Une personnalité féminine, un livre ou autre inspiration qui vous inspire particulièrement ?

Le compte Instagram @phraseassassines créé par mon amie Vanessa Pouzet. Elle met en lumière les petites phrases du quotidien que nos proches nous font et qui nous détruisent. Quand un inconnu se montre irrespectueux cela est évident que ce n’est pas normal mais lorsqu’un proche se permet une petite réflexion on nous dit que nous sommes susceptibles. Et pourtant, ce sont ces petites phrases du quotidien qui nous détruisent le plus parce qu’elles sortent de la bouche d’un proche en qui on a confiance. Quand le projet est arrivé, j’ai partagé mes souvenirs douloureux et cela m’a fait du bien. Je trouve la démarche importante car elle met la lumière sur ce qu’on “ne devrait pas trop dire parce que tu comprends c’est un proche” et c’est important de dénoncer tout ce qui fait du mal.

Quelque chose à ajouter, un message à faire passer ?

Merci de prendre ce temps pour mettre en lumière les femmes qui entreprennent.

Retrouvez le profil créatrice de Petit Patron par ici

2 commentaires

  1. Pingback: Des femmes et du fil : broderie engagée et entrepreneuriat féminin | Blog Makerist

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s