Couture, Entreprendre, Interview de créateurs
8 commentaires

Interview de Ready to Sew : « Mon mode de vie est fondé sur trois bases : l’écologie, l’économie et le bien-être animal. »

Aujourd’hui nous donnons la parole à Ready to Sew, créatrice de patrons de couture pour qui l’écologie est au coeur de chaque projet. Elle vous en dévoile davantage sur son processus créatif, les teintures naturelles, son projet de Tiny House et vous donne ses conseils, toujours avec humilité et respect. Si son univers vous touche, nous vous invitons à decouvrir son travail sur sa boutique en ligne.

Pourrais-tu te présenter ?

Je suis diplômée d’un master en design produit (mobilier) de l’ECAL en Suisse mais je me suis pas mal cherchée à la sortie de mes études. J’ai fait un stage à N.Y, un voyage en Inde, du freelance à Londres, une année de petits jobs à Paris, du bénévolat au Brésil et puis je suis retournée à Lyon ou j’avais commencé mes études. J’ai enseigné les arts appliqués pendant deux ans tout en créant mon entreprise. Maintenant, je me consacre entièrement à cette dernière et je suis installée à la campagne dans le Vaucluse.

Quelles sont tes actions pour réduire ton impact sur l’environnement au quotidien ? En quoi le DIY t’accompagne dans ce but ?

Mon mode de vie est fondé sur trois bases : l’écologie, l’économie et le bien-être animal. Souvent le respect de l’un entraîne le respect de l’autre. En me souciant du bien-être animal, je ne peux que consommer de manière écologique et en me souciant de l’écologie, je fais des économies, etc. J’ai quitté la ville pour la campagne il y a deux ans où j’étais tentée de me faire livrer des sushis dès que j’avais une petite flemme de cuisiner et ou les sollicitations publicitaires étaient devenues gênantes. Le fait de vivre à la campagne m’a aidé à mettre en place mes idéologies de néo-hippie, mais maintenant, je veux aller plus loin et je travaille sur un projet de Tiny house. Elle sera autonome en énergie grâce au solaire et autonome en eau. Le DIY est au centre de ce projet car la Tiny house sera autoconstruite. J’espère être en capacité de m’y installer au Printemps 2020.

Si tu devais conseiller 3 gestes écolos à nos lecteur.ices, lesquels donnerais-tu ?

Surtout deux gestes, consommer moins (voir plus du tout) de viande et de poisson et consommer local.

Pour une personne qui débute en couture ou dans le DIY en général quels seraient tes conseils pour tendre vers une activité plus responsable ? As-tu de bonnes adresses à conseiller ?

Le fait de coudre ces propres vêtements c’est déjà super, alors avant de donner des conseils, j’ai surtout envie de dire BRAVO ! Bravo de vous être lancé et bravo d’avoir persévéré. Les conseils sont toujours un peu les mêmes, acheter des fibres naturelles et de préférence fabriquées de manière écologique et/ou en France, recycler ses anciens vêtements, réutiliser ses chutes (chose que je n’arrive pas du tout à faire, mais pour me faire pardonner, je vais choisir du métisse* comme isolant pour ma Tiny). Certains de mes prototypes comme ceux de la combinaison Jazz, de la veste Julien ou bien de la combinaison Jean-Paul sont cousus dans des draps de lin ou de coton anciens achetés chez Emmaüs et teints avec des plantes. Sinon, voici quelques revendeurs/fabriquants de tissus biologiques que je recommande : Hysope TissusSiebenblau, We fil Etik, Amandine Cha, Mars-ElleLebenskleidung.

Pourrais-tu nous parler un peu plus de la teinture naturelle ? 

J’ai découvert la teinture naturelle il y a environ deux ans, j’ai pris des renseignements sur internet et acheté du matériel au conservatoire des ocres et de la couleur à Roussillon. Pour les recettes, je m’appuis sur le livre de Karin Delaunay-Delfs qui est très approndi sur le sujet.

J’ai testé la garance, les feuilles de bouleau et j’ai ramené des feuilles d’eucalyptus et de l’indigo d’un voyage au Maroc. La teinture naturelle est un processus assez laborieux, mais j’y trouve beaucoup de satisfaction. J’aime l’idée de porter un vêtement qui ait été le plus possible travaillé par mes mains. Pour une teinture durable, mieux vaut éviter les recettes qu’on voit sur Internet type avocat et oignon, etc. … L’avocat par exemple produit un joli rose, mais ne résiste pas bien au lavage ainsi qu’au soleil. Il faut utiliser des plantes tinctoriales. La Garance, c’est très bien pour commencer, on ne peut pas vraiment se rater, car toutes les teintes qu’elle produit sont sublimes!

La teinture naturelle, ici à base de curcuma

Le mot de la fin ? 

Je bug sur cette question, j’ai aucune inspiration qui vient, seulement des phrases qui raisonnent comme des sermons comme si j’étais exemplaire ce qui n’est absolument pas le cas ! Je prends des douches de 4 h, car j’adore la sensation de l’eau qui coule sur moi, ça me permet de réfléchir. J’achète encore de la viscose de temps en temps, car le tombé de la viscose est juste parfait pour certains projets, j’adore les sneakers glacés (il parait que c’est made in France ;), la maison que je loue (ouf, je la quitte bientôt) est chauffée au fuel bref… Quand je vivrais dans ma Tiny house et que mon ordinateur fonctionnera à l’électricité solaire je serais peut-être en meilleure position pour donner des conseils, en attendant ! On fait ce qu’on peut et surtout, on fait ce qu’on aime !

* Métisse®, conçu à partir de vêtements majoritairement en coton, est une gamme d’isolation thermique et acoustique pour le bâtiment qui a été lancée par Le Relais en 2007. Une fois triés selon leurs matières, les textiles non-ré-employables en l’état sont défibrés puis transformés pour constituer des laines d’isolation performantes et de haute qualité.

Cette entrée a été publiée dans : Couture, Entreprendre, Interview de créateurs

par

Originaire de région parisienne, j'ai rejoint Makerist à Berlin en 2016. Je suis responsable du site français de Makerist et partage régulièrement avec vous nos conseils et astuces en couture, tricot et crochet ! Passionnée de voyages, d'écriture et de mode, c'est un plaisir pour moi de travailler dans un univers DIY et créatif !

8 commentaires

  1. Céline dit

    Très interéssant, j’aime beaucoup cette marque de patrons et je suis ravie d’en apprendre plus sur la créatrice. Merci.

    J'aime

  2. Je suis devenue une inconditionnelle des patrons Readytosew ! Je les adore! Et mets tout mon. coeur à l’ouvrage, grâce à Raphaëlle !

    J'aime

  3. Sea sew and sun dit

    Ohlala je comprends pourquoi je suis fan de readytosew!!! En fait c’est moi. Je rêve même de la tiny house!!! J’ai hate de voir comment gérer espace reduit et couture!!
    Merci pour cette interview.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s