Interview de créateurs
Laisser un commentaire

Interview Fitiyoo : « La lingerie est un univers qui peut paraître inaccessible »

Aujourd’hui, nous laissons la parole à Julie & Paloma sur notre blog, les fondatrices de la marque de patrons de lingerie Fitiyoo – des modèles colorés, énergiques et adaptés à toutes les femmes et les hommes. C’est parti pour en apprendre davantage sur les coulisses de leur métier !

Bonjour Julie et Paloma, pouvez-vous vous présenter ? 

Nous sommes Julie & Paloma, alias “La Team Fitiyoo”, les créatrices de la marque de patrons de couture spécialisée dans la lingerie et maillot de bain. Passionnées de modélisme, d’activités manuelles en tout genre (couture, bois, et pour Julie, le crochet qui est devenu une vraie passion), curieuses de découvrir de nouvelles choses. On a eu la chance de se rencontrer en 2011, lorsqu’on a travaillé ensemble pour l’enseigne Darjeeling. Il n’a pas fallu longtemps pour que notre amitié naisse et fasse de nous un duo inséparable !

Après quelques années, nos chemins “géographiques” se sont séparés, Julie partant pour la jolie ville de Toulouse, et Paloma pour les montagnes de la Haute-Savoie.

Vous avez créé la marque Fitiyoo, comment vous est venue l’idée ? 

Après notre “séparation”, nous avons gardé le contact. On savait depuis un moment que l’on voulait créer un projet ensemble, quelque chose de passionnant, quelque chose à nous. Notre amitié, notre amour du modélisme et du DIY, ont naturellement fait germer l’idée de créer des patrons de lingerie. C’est après plusieurs visio et conversations messenger que le déclic a eu lieu… Ensuite, il y a eu de nombreux essais pour nos patrons… Et après 2 ans de travail soir et weekend, Fitiyoo est né ! Et puis, cerise sur le gâteau : nos deux chéris sont développeurs, ils font tout autant partie de l’aventure que nous. On a la chance qu’ils nous boostent et nous apportent leur aide sur toute la partie numérique !

Pourquoi la lingerie ? 

La lingerie est un univers encore peu connu, qui peut paraître inaccessible. Les pièces de patron sont petites, les matières fines et délicates, et la diversité d’élastiques et fournitures peut être intimidante. On a eu envie de partager ce que l’on a eu la chance d’apprendre en tant que professionnelles de la lingerie, en utilisant des termes de couture simples et des astuces que l’on a pu tester sur nos machines à coudre à la maison, pour avoir un rendu quasi-professionnel. Et aussi, de faire découvrir l’avantage des petites pièces, et la rapidité de couture que représente un article de lingerie (car au final, cela demande moins de temps et d’espace de coudre une culotte, qu’un pantalon ou une jupe)

Quels sont les plus gros challenges auxquels vous avez dû faire face en vous lançant ? 

Le vrai challenge a été justement de se lancer, de mettre au jour le projet que l’on avait conçu et de le PARTAGER avec la communauté couture. On s’amusait bien à faire nos patronnages, nos essais sur différentes matières pour s’assurer du résultat… Recommencer, encore et encore jusqu’à être satisfaites. Mais lancer sa boîte c’est une autre histoire!
Il a fallu déposer la marque, faire une formation création d’entreprise, mettre en ligne le site e-commerce, organiser les séances photos, animer les réseaux sociaux, trouver des fournisseurs pour nos kits couture, etc. C’était un vrai saut dans l’inconnu, mais les belles rencontres faites en chemin et le soutien de notre entourage nous prouvent tous les jours que ça valait la peine de se lancer !
Dans l’entrepreneuriat, il y a des challenges au quotidien. Pour ne pas être bloquées dans certaines situations, on essaie toujours de s’adapter, de voir les possibilités qui s’offrent à nous, et de faire des choix qui nous semblent les plus justes.
Aujourd’hui, la marque et la communauté grandissent petit à petit, à notre rythme. On reçoit pleins de partages et messages de personnes qui se sont lancées dans la couture de leur lingerie et qui sont hyper fières du résultat. C’est tellement plaisant de voir que l’on arrive à partager notre passion, qu’au final, les challenges on ne les voit pas trop !

Quels sont les 3 aspects que vous préférez dans votre métier ? 

Sans aucun doute, la créativité. Un modèle de patron peut être décliné dans une infinité de tissus, dentelles et fournitures, ce qui fait qu’il n’y a pas un projet couture ressemblant à un autre, et donc pas de limites !
Le partage, c’est l’un de nos moteurs, c’est ce qui a fait que notre amitié à toutes les deux est si forte, et qui nous donne cette énergie de créer, car on sait que le but est de le partager et de le rendre compréhensible au plus grand nombre.
Et pour finir l’entrepreneuriat, car cette expérience est d’une richesse incroyable. A la fin de la journée, quand on se pose, on se rend compte que l’on n’a pas un métier, on les a tous ! La création, le modélisme, la gestion et comptabilité, la communication, etc. Sans oublier les réseaux d’entrepreneuriat qui permettent de nombreuses rencontres plus enrichissantes les unes que les autres !

Qu’est ce que le féminisme pour vous ? 

Après réflexion, on n’aime pas tellement le mot “féminisme”. Quelque part, il exclut les hommes. Et il nous semble important de bien choisir ses mots, puisque c’est aussi par le langage qu’on construit nos pensées. On en a discuté, et c’est toujours le mot “humanisme” qui nous venait en tête, ou quelque chose dans ce goût là. On pense que notre genre n’a pas d’importance, qu’il est important qu’on ait les mêmes droits, qu’on ait le droit de faire exactement les mêmes choses homme/femme/transgenre, peu importe, et qu’il faudrait que la société accepte ça.
L’important, c’est d’être en accord avec soi-même, ça passe par la valorisation de son corps, parce qu’il nous accompagnera de toutes façons quelque soit les épreuves de notre vie. Autant l’aimer et en prendre soin. Ça passe aussi par le fait de s’aimer, se respecter, d’être bienveillant avec soi-même… et de l’être avec les autres. Bref, pour nous c’est être plein d’espoir et, sans doute, un peu d’utopie. Mais quand on regarde en arrière, on se dit quand même qu’il y a du mieux. Bien sûr, ce n’est pas le cas partout dans le monde, et c’est déjà loin d’être vraiment égalitaire ne serait-ce qu’en France. Ça prend du temps de changer les mentalités. C’est parfois dur de s’ouvrir l’esprit et de remettre en question tout ce que l’on a appris. L’accès à l’éducation permet aussi cela: planter de jolies graines d’espoir, pour un monde de demain un peu plus ouvert.

Vous avez des photos peps et colorées : un photographe à vos côtés ?  

On parle de jolies rencontres… Et bien Stéphy en fait totalement partie. Etant conseillère en image et photographe, elle a tout de suite adhéré à notre projet, et nous a proposé d’organiser notre première séance photos ! Nous voulions des ambiances lumineuses, colorées et pleine de pep’s, Stéphy nous a apporté son oeil artistique, son expérience et sa belle énergie très communicative ! Grâce à elle, nous avons eu la chance de rencontrer de super nanas, des héroïnes du quotidien qui pourraient être une soeur, une cousine, une amie, et qui ont accepté de jouer le jeu du mannequinat le temps d’une journée. Sans oublier les messieurs qui ont également accepté de poser pour nous. Nous leur disons un grand Merci !

Envisagez-vous des collections de patrons de vêtements prochainement ? Ou avez-vous d’autres projets pour bientôt ? 

Nous n’envisageons pas de développer des vêtements, car notre univers est vraiment la lingerie. Et puis, il nous semble qu’il y a déjà un vaste choix pour les vêtements 😉 Pour faire évoluer Fitiyoo, la prochaine étape en vue est d’animer des ateliers couture dans des lieux pouvant nous accueillir (merceries, fablab, tiers-lieux), cela nous permettrait d’être encore plus proche des personnes désirant se lancer dans l’aventure de la lingerie et de les accompagner en direct, sous la machine à coudre. On cherche également à développer nos kits couture et proposer de nouvelles dentelles et de nouvelles couleurs !

Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ? 

Nous n’avons pas de rêves de grandeur ou de gloire, simplement de continuer à faire grandir la communauté autour de la lingerie DIY et de toujours prendre autant de plaisir à développer de nouveaux patrons de couture !

Un conseil pour quelqu’un qui comme vous aimerait se lancer ? 

Prendre le temps de faire les choses, de les faire au mieux et au plus juste, pour soi et les autres. La perfection n’existe pas, il faut savoir l’accepter et ne pas chercher à aller trop vite. Et surtout, surtout (!!), pour que ça vaille le coup: continuer à s’amuser, à trouver du plaisir au quotidien! On travaille beaucoup, alors c’est important de le faire pour quelque chose qui nous enthousiasme vraiment. Et puis, c’est important aussi de ne pas hésiter à poser des questions et/ou à être accompagné par d’autres personnes qui pourraient être complémentaires.

Cette entrée a été publiée dans : Interview de créateurs

par

Originaire de région parisienne, j'ai rejoint Makerist à Berlin en 2016. Je suis responsable du site français de Makerist et partage régulièrement avec vous nos conseils et astuces en couture, tricot et crochet ! Passionnée de voyages, d'écriture et de mode, c'est un plaisir pour moi de travailler dans un univers DIY et créatif !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s