Autre

Couture durable : le guide pour débutant.es par notre ambassadrice Ruby Rose

Chez Makerist, l’éco-responsabilité de tous et toutes est primordiale. Nous pensons qu’en fabriquant (entre autres) nous-mêmes nos vêtements nous réduisons la consommation de masse et créons également un lien plus fort avec ces derniers. C’est pourquoi dans cet article, notre ambassadrice de la plateforme Makerist COM, Ruby Rose, vous aide à évoluer vers un mode de vie plus durable avec ses conseils pour débutant.es.

Bonjour !

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, je suis Ruby l’une des ambassadrices Makerist. Coudre est l’une de mes passions et j’ai également choisi un style de vie plus durable. Qu’il s’agisse de réfléchir plus attentivement aux vêtements que je porte ou aux cosmétiques que j’achète, la durabilité peut avoir un impact sur ma vie quotidienne de bien des façons. La couture est un des domaines dans lequel je souhaite être plus éco-responsable.

Mon parcours est ancré dans la mode et avec un diplôme en design de mode, j’ai toujours travaillé dans l’industrie. De la production à la photographie, cela m’a donné un aperçu des coulisses de la fabrication des vêtements que je porte. Cela m’a fait réaliser que je voulais faire plus et ne porter que des tissus et des vêtements durables fabriqués dans des lieux éthiques. J’ai renoncé à acheter des marques de fast fashion il y a 2 ans maintenant et je m’y tiens depuis.

C’est à la même époque que j’ai recommencé à coudre, après avoir constaté que de nombreuses marques durables n’avaient pas l’esthétique que je souhaitais. La couture m’a également fait prendre conscience du temps et des efforts nécessaires pour créer un vêtement. Je ne peux pas acheter une robe de fast fashion à 8 £ en sachant que la personne qui l’a cousue a été sous-payée.

Conseils et astuces pour abandonner la Fast Fashion

  1. Se désabonner : désabonnez-vous de toutes ces mises à jour des marques de fast fashion, d’Instagram et des newsletters. Cela élimine la tentation et le besoin de quelque chose de nouveau. Pour moi, c’est vraiment « loin des yeux, loin du coeur ».
  2. Rechercher des marques : trouvez de nouvelles marques plus durables à suivre, une excellente ressource pour cela est l’application «Good On You», elle évalue les marques en fonction de leurs références en matière de durabilité. De plus, la plupart des marques durables en parleront avec plaisir sur leurs sites Web et seront ravies de répondre à toutes vos questions.
  3. Réorganisez vos vêtements actuels : le vêtement le plus durable est celui que vous possédez déjà; au fond de votre garde-robe, vous avez probablement des joyaux cachés. Vous pouvez les réorganiser en les teintant, les raccourcissant, en coupant certaines manches, etc. Vous aurez l’impression d’avoir un tout nouveau vêtement.
  4. Trouvez de l’inspiration en ligne : j’ai trouvé de beaux comptes dans le créneau de la mode durable et de l’écologie.
    Quelques-uns de mes préférés sont :
  5. Lisez à ce sujet : il y a tellement de livres sur la mode durable, voici quelques uns de mes préférés. J’aime bien les avoir en livres audio et les écouter pendant que je couds :
    • How to break up with fast fashion – Lauren Bravo
    • To die for – Lucy Siegle
    • The conscious closet – Elizabeth L. Cline
  6. Enfin, mon préféré : coudre vos propres vêtements. Coudre vos propres vêtements sera toujours plus écologiques car les vêtements vous iront bien et seront fabriqués à plus petite échelle. Vous finirez probablement par les conserver plus longtemps car ils signifieront plus pour vous.

Astuces pour une couture plus durable

C’est donc plus difficile pour moi car je couds non seulement pour confectionner des vêtements que je veux porter, mais aussi comme passe-temps créatif. C’est une manière pour moi d’évacuer le stress, ça me calme vraiment et je trouve ça relaxant et amusant.

  1. Essayez de faire attention à ce que vous cousez : c’est comme avec les achats, en avez-vous besoin? Sera-t-il dans votre garde-robe; allez-vous beaucoup le porter ? Personnellement, parfois je couds quelque chose qui ne marche pas ou je finis par ne pas porter autant que je le pensais. Donc, bien que j’essaye, je ne suis pas si strict sur ce point-là.
  2. Prenez votre temps : si vous prenez votre temps, vous vous retrouverez avec un vêtement mieux cousu, espérons-le, qui comporte moins d’erreurs. Cela vous fera à nouveau chérir votre marque plus que n’importe quel article acheté. Ainsi, vous ne vous sentirez pas comme si vous produisiez des vêtements en masse contrairement à la fast fashion.
  3. Cousez à partir de vos chutes : plutôt que d’acheter quelque chose de nouveau, voyez quel tissu ou quels motifs vous possédez déjà. Je suis du genre à accumuler et à insister sur la découpe de tissus. Je suis devenue beaucoup plus détendue en utilisant ce que j’ai déjà et en réutilisant mes modèles préférés plutôt qu’en en imprimant de nouveaux.
  4. Pensez à votre mercerie : vous pouvez également utiliser une mercerie plus durable. Faites votre propre biais, utilisez des zips métalliques plutôt que des boutons en plastique ou même des boutons vintage. Vous pouvez même choisir des cotons organiques et des fils de polyester recyclés.
  5. Utilisez des tissus durables : si vous cousez les vôtres, c’est toujours mieux que la fast fashion, mais si vous voulez passer au niveau supérieur, cousez avec des tissus éco-responsables. J’essaie de le faire autant que possible, et le simple fait d’en apprendre davantage à leur sujet aide vraiment à cela.

Les meilleurs tissus éco-responsables

De nos jours, les options pour les tissus durables ne cessent d’augmenter, ce qui est génial, alors voici un aperçu de certains de mes favoris:

  1. Coton biologique : Le coton biologique utilise à nouveau beaucoup moins d’eau que le coton ordinaire dans le processus de production et de mort en croissance. Il est tout aussi doux et agréable à coudre que le coton ordinaire.
  2. Tencel / Lyocell : il s’agit essentiellement d’une version durable de la viscose, mais la production de viscose utilise des produits chimiques très nocifs qui endommagent à la fois l’environnement et les travailleurs qui la produisent. Le tencel fonctionne cependant sur un système en boucle fermée afin que les produits chimiques soient moins agressifs et soient réutilisés plutôt que libérés.
  3. Tissus recyclés : bien que les tissus naturels soient plus durables que ceux fabriqués par l’homme, il existe de nombreuses options artificielles recyclées – comme le polyester et le molleton.
  4. Fin de stock / Vintage : c’est un tissu qui provient généralement de marques ou d’usines et n’est plus nécessaire et est donc vendu à bas prix. De même avec le vintage, vous pouvez souvent faire de bonnes affaires sur des tissus beaucoup plus anciens fabriqués il y a des années.

J’espère que vous apprécierait mes conseils que j’essaye d’appliquer au mieux au quotidien. Mais comme j’aime le dire, chacun.e fait de son mieux. Même essayer une ou deux de ces astuces peut vous aider à être plus éco-responsable et ne vous inquiétez pas si vous vous trompez, nous sommes tous humains.

J’ai aussi un blog où je partage des articles sur mes projets, alors rendez-vous sur Ruby Rose Sews si vous êtes intéressé.es.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *